logoqualiopi-300dpi-avec-marianne

Témoignages

Témoignage de Greg O.

Un excellent lieu de formation et d’expérimentation, d’excellents professeurs riches d’expériences et très bons pédagogues. Un secrétariat, une équipe administrative et une direction à l’écoute et réactive.

Commentaire du 20 février 2020 laissé sur Google

Témoignage de Elodie T.

«J’ai rencontré les gens de cette école au forum des métiers à Toulouse. Je suis venue aux portes ouvertes. J’ai vu les élèves de 1ère année Designer travailler. Ils faisaient des enduits de terre, l’ambiance était simple. J’ai tout de suite pensé : « c’est ça que je veux faire». Elodie, 22 ans, ne s’orientait pourtant pas vers un métier de création manuelle. Mais après sa licence de comptabilité, un choix par défaut, elle a fait un break. «J’ai réfléchi à ce que j’avais vraiment envie de faire. J’aime être dehors et j’ai toujours été très manuelle» explique la Toulousaine qui depuis son plus jeune âge fait du dessin et de la sculpture sur terre. Aujourd’hui, la comptabilité est un souvenir, un savoir-faire qui pourra lui servir plus tard ; quand elle réalisera son projet d’installation à son compte. En attendant confie-t-elle, très motivée, «mettre les mains dans la terre, ça s’impose pour moi. Quand on fait ce qu’on aime, on va jusqu’au bout et ça se voit. Mes parents étaient perplexes mais là, ils me voient revivre. C’est exactement l’environnement dans lequel je veux être».

Pour cette étudiante de 1ère année, le plus de cette école tient à «des enseignants qui connaissent parfaitement leur matière, très ouverts et très concrets… On est en prise directe avec le monde du travail.»

Témoignage de Olivier P.

Peintre décorateur parisien, installé à Albi depuis un an, Olivier  termine à l’EEAM une formation diplômante de 8 mois de matiériste coloriste. «C’est un peu l’aboutissement de ce que j’ai toujours eu envie de faire. Tout jeune je voulais faire les beaux-arts. J’ai travaillé dans le bâtiment et là je boucle la boucle avec le côté artistique de la décoration et de la matière. C’est la créativité du métier» savoure Olivier. Après dix ans passé à Auroville, cité mythique du sud de l’Inde, «parce qu’il y avait une ville à construire», Olivier a retrouvé une vie professionnelle plus conventionnelle. Après une formation de peintre décorateur à Paris, des collaborations avec Pierre Bonnefille, matiériste, coloriste et plasticien célèbre , des chantiers au Japon et dans le monde du luxe, Olivier souhaite avant tout «faire des choses qui ne se font pas encore, apporter quelque chose à ce métier». Il a fait le choix d’Albi et de l’EEAM sans hésiter, et visiblement, il ne le regrette pas. «Au début, c’était presque au-delà de ce que j’espérais, avec la grande diversité des cours, de la chimie à l’histoire de l’art. Je ne sais pas s’il existe un équivalent en France d’une formation aussi complète sur toutes ces matières, le plâtre, la terre, la chaux, peinture décorative. La décoration moderne avec des techniques ancestrales. C’est une école qui va devenir prestigieuse» assure Olivier.

Témoignage de Pierrick B.

Artisan, maçon et tailleur de pierre à Pruines près de Rodez, Pierrick en est à sa troisième session de formation à l’EEAM depuis septembre. Cette fois, il est venu pour apprendre le stuc vénitien, une technique d’enduit à l’ancienne basée sur la couleur et la transparence. «C’est un investissement en temps, mais ce sont des techniques qu’ensuite on peut proposer aux clients. On a beaucoup de demandes d’enduits extérieurs» explique l’artisan, venu se former avec Geoffrey, son employé. «C’est intéressant qu’il apprenne en même temps que moi. Après, on avance plus vite. Et ça lui permet aussi de rencontrer d’autres artisans, de créer des contacts. Ici, on est entre professionnels avec des profils très  différents. C’est un endroit très riche.» Dans la grande halle où il travaille, il est entouré de nombreux professionnels venus comme lui se perfectionner dans une ambiance studieuse et créative. L’important dit Pierrick, c’est de se former constamment.

Témoignage de Pauline D., entrepreneur solidaire

J’ai décidé de suivre la formation de l’EEAM car j’ai débuté mes études à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts de Bordeaux à l’issue d’un bac Littéraire Arts Plastiques.
Pour ma part, l’art conceptuel, devenant un outil de capitalisation absurde d’un marché de l’art vide de sens, le design étant une perte de temps en face d’un écran pour participer à l’industrie publicitaire et soi-disant “underground”, la section architecture ayant disparue et l’atelier sculpture et travail de la matière quasiment obsolète. J’ai donc décidé de quitter cette école après deux années d’études enrichissantes et de tourner ma vie vers l’apprentissage d’un métier palpable et concret, qui n’est pas peintre-décorateur, doué du faux et du trompe l’œil, ni le travail du peintre en bâtiment dans des conditions dures et souvent toxiques

Mon choix s’est fait naturellement et je me suis tournée vers l’EEAM pour étudier les principes de maçonneries traditionnelles et l’art du peintre qui connaît et utilise des matériaux ancestraux et donc sains pour l’habitation et l’être humain.

Mon parcours a étayé ce choix et j’ai créé par la suite en 2011 ma propre structure entrepreneuriale indépendante et solidaire dans le Sud-Ouest de la France.
Je suis donc maintenant entrepreneur solidaire au sein d’une coopérative d’entrepreneurs dans le sud Gironde et nord des Landes nommée ” Co-Actions “.
J’ai aussi participé au stage européen ” Young Erasmus entrepreneur ” avec une entreprise allemande revendeur de matières minérales.
Je suis aussi depuis peu déléguée de conférence pour le SME Week organisé par le Small Business Act qui s’est tenu au parlement européen de Bruxelles cette année.
J’emploie une équipe composé de graphiste-designer, développeur web et mon entreprise travaille en étroite collaboration avec des maçons, peintres, graphistes, entrepreneurs, galeristes, artistes, illustrateurs, performers, cinéastes et photographes du monde entier.

Témoignage de Genny C.

Superbe visite organisée pour découvrir les matériaux et les techniques employées pour les mettre en valeur. Je n’aurais jamais imaginé tous les rendus possibles grâce à toutes les techniques utilisées. Très belle école et différentes formations adaptables également aux particuliers.

Commentaire de 2017 2020 laissé sur Google

Soumettez-nous votre témoignage
  • Celui-ci ne sera pas communiqué. Il nous permet uniquement de confirmer que vous avez bien participé à l'un de nos formations.
  • Exemple 01/03/2021