EEAM
Version française Version anglaise Version espagnole

FORMATION CONTINUE Témoignages

Pauline Desbats

Hylé Pauline Desbats

Pouvez-vous vous présentez ?
Mon nom est Pauline Desbats
Je suis diplômée du titre matiériste-coloriste en décor mural depuis 2010, nous dirons aussi pour faciliter la mise, peintre et maçon depuis des années maintenant, J'ai suivi une formation longue : un contrat de professionnalisation au sein de l'EEAM de 2008 à 2010.

L’EEAM et vous ?
J'ai décidé de suivre la formation de l'EEAM car j'ai débuté mes études à l'Ecole Supérieure des Beaux-arts de Bordeaux à l'issue d'un bac Littéraire Art Plastique.
Pour ma part, l'art conceptuel, devenant un outil de capitalisation absurde d'un marché de l'art vide de sens, le design étant une perte de temps en face d'un écran pour participer à l'industrie publicitaire et soi-disant "underground", la section architecture ayant disparue et l'atelier sculpture et travail de la matière quasiment obsolète. J'ai donc décidé de quitter cette école après deux années d'études enrichissantes et de tourner ma vie vers l'apprentissage d'un métier palpable et concret, qui n'est pas peintre-décorateur, doué du faux et du trompe l'œil, ni le travail du peintre en bâtiment dans des conditions dures et souvent toxiques

Mon choix s'est fait naturellement et je me suis tournée vers l'EEAM pour étudier les principes de maçonneries traditionnelles et l'art du peintre qui connaît et utilise des matériaux ancestraux et donc sains pour l'habitation et l'être humain.

Quel a été votre parcours depuis la formation ?
Mon parcours a étayé ce choix et j'ai créé par la suite en 2011 ma propre structure entrepreneuriale indépendante et solidaire dans le Sud Ouest de la France.
Je suis donc maintenant entrepreneur solidaire au sein d'une coopérative d'entrepreneurs dans le sud Gironde et nord des Landes nommée " Co-Actions ".
J'ai aussi participé au stage européen " Young Erasmus entrepreneur " avec une entreprise allemande revendeur de matières minérales.
Je suis aussi depuis peu déléguée de conférence pour le SME Week organisé par le Small Business Act qui s'est tenu au parlement européen de Bruxelles cette année.
J'emploie une équipe composé de graphiste-designer, développeur web et mon entreprise travaille en étroite collaboration avec des maçons, peintres, graphistes, entrepreneurs, galeristes, artistes, illustrateurs, performers, cinéastes et photographes du monde entier.

Avez-vous un conseil pour les futurs stagiaires de l’EEAM ?
Le seul conseil que j'ai a donné aux nouveaux stagiaires est d'être patient et passionné par l'essence de leur travail, rester droit et honnête à toute épreuve ! Travailler dur et de façon pertinente en sommes.

Retrouvez Pauline sur son site internet

Judicaël Guerin

Pouvez-vous vous présenter ? Logo Judicael Guerin
Judicaël Guérin, entreprise J. GUERIN, artisan Matiériste-Coloriste.

L’EEAM et vous ?
Pourquoi avoir décidé de suivre une formation à l’EEAM
J’étais peintre en décor autodidacte, je cherchais à acquérir les techniques traditionnelles et exactes dans une formation. Au cours de ma recherche de formation on m’a parlé de l’EEAM. Je suis venu à une réunion d’information et quand on m’a présenté les enseignements proposés j’ai eu un « coup de cœur » et j’ai donc décidé de suivre la formation de Matiériste-Coloriste en décor Mural.

Qu’est ce que la formation vous a apporté ? 
Mon nouveau métier ! J’exerce maintenant le métier de Matiériste-Coloriste à plein temps et même plus que ça… La formation m’a également apporté un savoir-faire et un réseau professionnel de qualité.

Quel a été votre parcours depuis la formation ?
J’ai d’abord été salarié de LA MANUFACTURE qui était l’entreprise rattachée à l’EEAM puis je me suis installé à mon compte en tant qu’artisan. Au début j’ai beaucoup travaillé en sous-traitance et maintenant je commence à réaliser mes propres chantiers.

Avez-vous un conseil pour les futurs stagiaires de l’EEAM ?
Toujours garder à l’esprit la dimension « bâtiment » de cette formation et des métiers qui en découlent. Il s’agit de métiers passionnants mais physiques.

Retrouvez Judicaël Guérin sur son site

Extrait d'un article de Ladepeche.fr

Passionnée par l’art, l’architecture et la décoration depuis toujours, Marine avait un objectif : «Je désirais un jour, en faire mon métier. Pour cela, j’ai suivi une formation de décoratrice d’intérieur, mais le métier de conseil ne me suffisait pas. Je voulais acquérir un savoir-faire et être actrice de la mise en œuvre d’un décor. Je me suis orientée vers les enduits décoratifs et les décors peints, car ils réunissent l’aspect technique que je recherchais et l’aspect artistique qui me permettrait d’apporter ma touche».

En 2011, Marine décide de changer de voie, et part en formation à l’école européenne de l’Art et des Matières à Albi, pendant huit mois : «Je voulais réaliser ma passion, envie de changer de vie professionnelle et devenir matiériste coloriste en décor mural. Je propose des enduits à la chaux, à la terre, des stucs, des bétons cirés, des peintures classiques ou des décors peints».

«J’ai suivi un module de panoramique et décors peints, pendant un mois. Une formation complète sur les différentes techniques, qui existent en décors. J’ai bien appris avec Michel, c’est un excellent professeur. J’avais des appréhensions sur mes capacités, mais elles se sont vite envolées».

Article complet : http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/06/1788412-jegun-le-reve-de-martine-devient-reel-en-2014.html

Haut de page